Marchés

Marché et déconfinement : du nouveau

Depuis le début du confinement, il y a deux mois, la municipalité, consciente de l’enjeu social et économique, a tout mis en œuvre pour maintenir sans aucune interruption les marchés des jeudi et dimanche. En effet, l’organisation, et surtout la sécurité du marché relèvent de la responsabilité du maire et des élus.
Devant notre détermination, le préfet nous a accordé une dérogation sous certaines conditions. Les élu(e)s ainsi que nos agents Valérie Cerulei et Yves Besnier n’ont pas ménagé leurs efforts et se sont mobilisés sous la responsabilité de Pierre Weber, 1er adjoint en charge des marchés. Chaque dimanche dès 7h, ils ont sécurisé les abords, posé barrières et rubalise, maîtrisé les flux en décomptant les acheteurs, et limité le nombre de forains au secteur alimentaire, comme l’exigeaient les directives préfectorales. Vous avez été nombreux à apprécier cette démarche, en acceptant de vous plier aux règles contraignantes que cette situation exceptionnelle nous imposait.
En France, depuis le 11 mai, début de la période dite de « déconfinement », la situation a changé. Les restrictions se sont assouplies, et le besoin bien compréhensible de davantage de liberté se manifeste, parfois avec exaspération. D’un autre côté, le risque de contamination par le coronavirus existe toujours, et l’état d’urgence sanitaire a été maintenu par le gouvernement jusqu’au 10 juillet 2020. Pour cette raison, nous avions décidé d’ouvrir de manière progressive le marché du dimanche à davantage d’exposants et de public, ce qui nous semblait en adéquation avec les précautions drastiques imposées à d’autres secteurs, comme l’école ou la culture.
Or, que constatons‑nous ? Du côté de l’État, un certain flou concernant les marchés est entretenu, et les autorités se défaussent en partie de leurs responsabilités sur les élus en charge des communes, en distillant au compte-goutte des informations parfois contradictoires. Selon les recommandations gouvernementales, nous devons maintenir une distance de plusieurs mètres entre les stands, garantir la distanciation physique, et même créer un sens de circulation dans le marché… tout en ouvrant largement au public ainsi qu’à de très nombreux exposants. Cette organisation ne nous parait pas tenable, faute de moyens humains et matériels, mais également parce que cela porterait la tension à son comble, ce que nous voulons absolument éviter.
La municipalité a donc décidé de permettre dès le 24 mai prochain, un accès libre au marché du dimanche, par les entrées habituelles, auprès desquelles se tiendront des élus pour vous accueillir et vous informer. Par ailleurs, les exposants, qui passent de 25 à 39, ne seront plus limités au seul secteur alimentaire.
Pour se protéger et protéger les autres, nous recommandons à chacun et chacune d’appliquer les gestes barrières, de respecter la distance d’un mètre avec toute personne et les étals, de porter un masque et des gants, et d’éviter de séjourner plus longtemps que nécessaire sur le marché.
Afin de favoriser le maintien de nos marchés en ces temps incertains, nous comptons, comme durant les semaines passées, sur le civisme et la solidarité des Reillannaises et Reillannais.